Le Presse Pub

« Du Boursin, du Boursin, du Boursin! » par Michel Bongrand

Michel Bongrand, 88 ans, inventeur du marketing politique en France, commente la première publicité télé du fromage Boursin.

Par Julie Trassard et Paolo Bosonin

février 26, 2009 Posted by | Le monde de la publicité - décryptage, Machine à remonter la pub | , , , , | Laisser un commentaire

Machine à remonter la pub – acte 1

Attention! la pub arrive à la télévision…

1er octobre 1968. Soir. Vous êtes devant votre télévision. Comme 66% de vos compatriotes, vous faites partie de ces heureuses familles des Trente Glorieuses qui possèdent déjà un poste et qui peuvent à loisir zapper entre les deux seules chaines du PAF…

 

Mais aujourd’hui est un jour spécial car, pour la première fois, vous pouvez voir, entre deux programmes, quelques écrans destinés à vous séduire… Ils vantent les mérites du Régilait, des tricots Bel, du beurre Virlux, un téléviseur Schneider ou encore… du Boursin !

 

Revoyez tous les spots diffusés le 1er Octobre 1968

Le lait REGILAIT

Le beurre VIRLUX

Les téléviseurs SCHNEIDER

Les tricots BEL

Par Julie Trassard, Paolo Bosonin et Emanuele Marzari


Avant la pub : la préhistoire…

 

Fermez les yeux et respirez : retour à une époque où la publicité n’existe pas à la télévision… De petits écrans vierges de toute coupure intempestive, des soirées où les programmes s’enchainent sans vous laisser le temps de faire de pause…

Enfin, pas tout à fait quand même ! Il faut bien avouer que, même avant 1968, il y avait quelques réclames ou des messages commerciaux diffusés insidieusement pour séduire vos esprits…

 

Valérie Sacriste, sociologue de la publicité

 

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Valérie Sacriste 1

Par Julie Trassard, Paolo Bosonin et Emanuele Marzari


La pub à la télé : un débat houleux !

 

Georges Pompidou lors d'une allocuion télévisée, en mai 1968

Georges Pompidou lors d'une allocution télévisée, en mai 1968

19 avril 1968 : le Premier Ministre, Georges Pompidou défend son projet d’introduire la publicité de marques à la télévision à l’Assemblée, face à une gauche très hostile. Vous y accordez sans doute peu d’importance car, le même jour, les troupes russes envahissent Prague et les autorités mexicaines écrasent dans le sang une révolte étudiante. Le débat parlementaire est pourtant virulent. L’introduction de la publicité de marques touchant à des intérêts économiques importants et à toute la symbolique d’une télévision de qualité garante de la liberté d’expression, l’opposition avait des arguments forts…

 

L’explication de Valérie Sacriste

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Valérie Sacriste 2

De son côté, le Premier Ministre défend corps et âme sa mesure, y voyant à la fois un moyen de rattraper le retard français en la matière et une nécessité économique incontournable…

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Valérie Sacriste 3

Enfin, vous n’êtes pas dupe et vous vous doutez bien que l’insistance des deux grandes agences publicitaires françaises : Havas et Publicis, n’est pas pour rien dans la détermination de Georges Pompidou qui finira par faire passer sa mesure par décret.

Antoine de Tarlé, directeur adjoint du quotidien Ouest France

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Antoine de Tarlé 1

Revivez le débat parlementaire d’avril 1968

Intervention de Georges Pompidou

Intervention du communiste apparenté, Pierre Cot

Intervention de Bernard Pieds, FGDS, à propos du matraquage par les annonceurs et de la nécessaire liberté de la télé.

Par Julie Trassard, Paolo Bosonin et Emanuele Marzari


Et la presse coula avec la pub à la télé…

1968, la pub vient d’arriver à la télé. Vous vous habituez bien vite à ces pauses publicitaires qui deviendront votre pain quotidien de téléspectateur… Elles vous amuseront, vous séduiront, vous agaceront ou vous laisseront indifférents mais, sous leur apparence anecdotique, elles provoqueront des mutations profondes dans le monde des médias…

Antoine de Tarlé

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Antoine de Tarlé 2

Le choix du Premier Ministre d’autoriser la publicité sur les chaines publiques n’est pas le seul possible, l’Angleterre par exemple a préféré un autre modèle. Et cette décision aura des conséquences durables sur l’audiovisuel public français.

Problèmes avec le player exportable? Cliquez ici: Antoine de Tarlé 3

Alors, bonne ou mauvaise décision que la publicité sur nos chaines publiques ? Ne vous inquiétez pas, vous avez 40 ans pour méditer la question avant qu’elle ne se repose sérieusement… En attendant, mangez du Boursin !

Par Julie Trassard, Paolo Bosonin et Emanuele Marzari

février 23, 2009 Posted by | Le monde de la publicité - décryptage, Machine à remonter la pub | , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire