Le Presse Pub

Les sites de médias trouveront leur équilibre économique

laurent-nicolasLes publicitaires en ont rêvé. Alenty l’a fait.  Calculer le temps pendant lequel l’internaute voit une annonce sur une page web.  En ces temps de ralentissement de la publicité sur le web, cette information a aussi de l’importance pour les sites de média. Pourquoi ? Parce qu’en connaissant le potentiel précis des espaces publicitaires, ces derniers pourraient coûter plus chers. Plus d’annonceurs, c’est l’espoir d’équilibrer leur modèle économique. Interview de  Laurent Nicolas, co-fondateur et président de la start up.   Propos recueillis par Charlotte Lazimi

Quelle conséquence ce calcul a-t-il sur le marché publicitaire?

Le principe, c’est qu’Alenty est en train de changer le modèle économique de la publicité sur internet. Jusqu’à présent, les publicités étaient vendues au nombre d’impressions servies (affichées ) ou cliquées. Et les annonceurs achetaient de l’espace sur le web. Si une publicité n’avait pas été vue, elle était de toute façon payée dès que la page avait été ouverte. Mais, il était difficile d’évaluer la perte des publicités qui n’avaient pas été vues. Nous avons mené une étude avec le syndicat national de la presse télévisée, dans laquelle nous avons démontré que sur  les 120 millions de publicités mesurées, 27%  n’étaient jamais vues. Grâce à notre mesure, nous pouvons mesurer si une publicité est visible pour l’internaute et si quelqu’un est bien devant son écran.

Qui sont vos clients ?

Le site qui va le plus loin dans notre raisonnement, c’est Canal plus.  Au lieu de vendre un million de pub « servies », il vend désormais 1 million de minutes d’exposition garantie. Les annonceurs achètent du temps, et plus de l’affichage. Le modèle économique de la presse internet était celui de la presse papier. Nous allons passer à un modèle économique de la presse télévisuelle. On achète un spot de 5, 10 ou 20 secondes.

Sur quels types de pages, les publicités ont le plus de chances d’être vues ?

Sur les pages courtes, sur lesquelles une publicité reste visible, même lorsque l’internaute descend le curseur de la souris. Une page qui contient une vidéo est aussi très attractive pour les publicitaires. L’internaute reste plus longtemps et est concentré sur une même page.

Quel avenir de la publicité sur internet ?

Ce qu’on a montré  au fur et à mesure c’est que les espaces publicitaires sur internet sont bien vus et qu’ils pourraient être mieux valorisés donc être plus chers. Ils pourraient être mieux achetés surtout sur les sites de médias, dont le contenu est de qualité. Ces sites ont vraiment une carte à jouer. Ils savent où placer les encarts publicitaires de manière pertinente. Nous pensons que notre outil va les aider à trouver leur modèle économique. Auparavant avec le nombre de pages vues, certains  sites notamment de média morcelaient leur page ou obligeaient leur lecteur à multiplier le nombre de pages consultées pour augmenter leurs statistiques. Ils ont profité du système. C’est terminé.

Propos recueillis par Charlotte Lazimi

Publicités

avril 20, 2009 - Posted by | Perspectives - web et publicité | , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :