Le Presse Pub

Edwy Plenel : « La presse ancienne a fait une erreur historique »

Edwy Plenel, ancien journaliste du Monde a créé, il y a un an, le site d’information payant « Médiapart ». Il estime « qu’on ne peut pas faire un journalisme de qualité en comptant sur la seule recette publicitaire » et que « la presse ancienne a fait une erreur historique en mettant ses contenus gratuitement en ligne. »Edwy Plenel explique pour nous son modèle économique.Par Charlotte Lazimi et Nina Drewes

Dans cet entretien, Edwy Plenel présente son modèle économique comme le seul possible et viable « pour une information de qualité ».

« Le parti pris de Médiapart depuis le début, c’est que  la gratuité comme modèle économique viable pour une information de qualité, de référence sur internet, c’est une pure illusion » explique-t-il.

« Le seul modèle viable pour la presse de qualité sur internet,  c’est un modèle mixte. Une partie est évidemment en accès libre sur Médiapart, c’est la gratuité démocratique d’internet, gratuité de l’échange, du lien, du partage. »

Seule l’information doit être payante.  » Mais l’information, ça a une valeur. La qualité de l’information , ça a une valeur. Un public, ça a une valeur. D’où, ce modèle qui repose sur l’abonnement, beaucoup moins cher que la veille presse. »

Edwy Plenel attaque aussi Rue89, qui livre en accès libre son contenu.  » Si on regarde, par exemple, nos amis de rue89, qui sont dans la même culture  professionnelle que nous, ils n’y arrivent pas. On ne peut pas payer des salaires, payer  des enquêtes, faire un journalisme de qualité en ne comptant que sur la seule recette publicitaire. »

Pour appuyer sa démonstration, Edwy Plenel explique que la publicité sur internet est très peu rémunératrice pour les sites qui la diffuse. « La publicité vaut beaucoup moins sur internet que sur le papier, à peu près 15 fois moins » indique-t-il avant d’ajouter:  » Pour que la publicité rapporte, il faut être en millions de visiteurs uniques, en dizaines de millions. »

« C’est une logique d’audience, ce n’est pas une logique d’achat et de fidélisation » ajoute-t-il. Edwy Plenel dénonce une logique « d’audience,  pour une information qui ne dérange pas ».

Il défend ainsi  son site et se targue de gagner chaque jour de nouveaux abonnés. « Médiapart atteindra ses objectifs en 2011″ . »Quatre ans pour gagner là, où des sommes immenses ont été engouffrées dans la gratuité publicitaire ». Le site a déjà levé 3,7 millions d’euros par les fondateurs. Et depuis cet automne, cherche 2 millions d’euros pour atteindre son objectif de rentabilité. « Nous aurons coûté en tout 6 millions d’euros » assure-t-il.

Edwy Plenel veut faire de son site, un site de référence comme l’était le Monde et considère que le monde.fr n’est pas rentable. « Il est une filiale du Monde, qui vient de faire un nouveau plan social. Et, le gros de ses contenus est fait par la vieille industrie, qui est en crise. Il est sur une bulle, il est dans son illusion. Il est le Monde.fr. »

« La presse ancienne a fait une erreur historique en mettant ces contenus gratuitement sur le web, c’est la première bataille que j’ai perdu au Monde. » Pour Edwy Plenel, il n’y a qu’un modèle, le sien.

Publicités

avril 1, 2009 - Posted by | Perspectives - web et publicité | , , , , , , ,

Sorry, the comment form is closed at this time.

%d blogueurs aiment cette page :